Les zostères de l’étang de Berre en mars 2020 par Google Earth

La mise en ligne de nouvelles photos aérienne par Google Earth est imprévisible. En tout cas par moi. Quand il y a une nouvelle série, c’est une bonne surprise. La seconde surprise, c’est si les images sont exploitables. Il faut pour cela que l’eau soit suffisamment claire et le vent faible (sinon la surface de l’eau est ridée et le fond invisible).
Les dernières photos mises en ligne concernant l’étang sont datées du 14 mars 2020. Elles sont exploitables.

Mars c’est très tôt pour les zostères. Parfois elles perdent leurs feuilles pour tout l’hiver, et même si elles les ont gardées, les taches ne sont pas très denses. Néanmoins cette nouvelle fournée apporte quelques confirmations, et quelques bonnes surprises…

J’ai extrait les 20 clichés ci-dessous, de Martigues-Ferrières au Jaï. J’ai tourné dans le sens des aiguilles d’une montre.

D’abord une confirmation de disparition : dans l’anse de Ferrières (Martigues) plus aucune tache n’est visible
Par contre à Figuerolles-sud , on voit clairement des taches caractéristiques. Les zostères ont largement survécu, même si les taches les plus au large semblent avoir souffert
Dans l’anse sud du Ranquet (Istres), les zostères sont aussi clairement discernables à l’œil exercé…
Pour l’anse nord du Ranquet, c’est presque encore plus net. Cet herbier est en bon état (ce que les plongées ont confirmé)
Une des surprise de Google Earth, une belle tache au nord du port des Heures Claires que je ne connaissais pas et que j’irai inspecter…
Cette photo n’est pas très impressionnante, mais pour ceux qui ont lu cet article, on voit les taches apparues récemment au sud de la plage de la Romaniquette (Istres) Ces taches que j’ai découvertes en avril étaient déjà visibles en mars
Autre surprise de Google Earth, quelques taches à la Romaniquette nord (juste au nord du canal de liaison avec l’étang de l’Olivier). J’irai les inspecter en plongée et confirmerai ou non si ce sont des zostères.
Les taches de St Chamas (au sud du Lavoir des Pestiférés) sont bien visibles
Les taches du (pseudo) bassin de délimonage EDF sont pâles, mais trop rondes pour que les zostères soient mortes. J’avais pu plonger en juillet 2019 sur la pointe est de cet herbier (au pied du parking) et les zostères étaient en bon état. La forme de cet herbier n’a guère changé depuis le printemps 2018 et donc il semble qu’il ait bien traversé la crise de l’été 2018. Il est particulièrement difficile à suivre, parce que l’eau est souvent très trouble. Google Earth nous fait là encore un beau cadeau.
Le petit herbier de Beaurivage (St Chamas) est bien visible. Il semble avoir largement comblé ses pertes de l’été 2018 (50% de mortalité estimée) ce que j’ai pu constater en plongée
Il reste de belles taches au sud de l’embouchure de l’Arc. Elles contrastent avec le vide qu’on peut voir un peu plus au sud. Dans cette zone il y a clairement eu recul depuis la crise de l’été 2018
On voit qd même quelques taches qui semblent vivantes à peu près à mi-chemin entre l’embouchure de l’Arc et Bouquet (Berre L’Étang), mais globalement la mortalité a été importante ici.
On voit aussi quelques taches entre Bouquet et la pointe de Berre, au bord des Salins, tout n’est pas mort ou plutôt il y a quelques reprises encourageantes.
L’herbier de la pointe de Berre semble en sale état (les taches ne sont pas rondes…). M Grisel (du GIPREB) m’a dit que la situation y était meilleure qu’à Bouquet, mais les pertes en 2018 ont clairement été importantes et pas comblées depuis.
Pas de zostères à voir sur cette photo d’un émissaire lié aux Salins de Berre. Je ne sais pas ce qui en sort, mais les ulves ont l’air d’aimer !!!
Il y a quelques belles taches au nord de Rognac, donc toutes les taches de l’étang de Vaïne ne sont pas mortes en 2018 !!
On revoit quelques taches au sud de Rognac…
L’ex-herbier de Vitrolles (nord de la plage des Marettes). Les zostères y seraient toutes mortes. La grande tache paraît effectivement pâle mais néanmoins encore visible. Preuve qu’entre une tache morte et une vivante, la différence n’est pas toujours nette sur une image aérienne, même très lisible, et qu’il faut aller vérifier en plongée…
pas l’ombre d’une tache au large du Jaï (Marignane-Chateauneuf les M), si on voit des ombres comme c’est le cas sur l’image ci-dessus, ce sont celles de voiles de kite surf !

Conclusion :

Cette nouvelle fournée d’images aériennes de l’étang mises en ligne par Google Earth confirme que les herbiers de Vitrolles et de Boucquet ne se sont pas remis de la crise de l’été 2018. La côte ouest semble mieux se porter, avec de nouvelles taches sur Istres, et malgré la confirmation de la disparition des zostères de Martigues-Ferrières et de Istres-Monteau (ce dernier site n’est pas traité dans le présent article, je vous laisse vérifier vous-même sur Google Earth ;o)

Un commentaire

  1. bonjour,

    et encore une fois bravo pour votre investissement et vos rapports que je reçois tjs avec plaisir, je suis plongeur autonome et je ne pratique plus la plongée sous-marine depuis dix ans, mais je suis disponible pour vous épauler si besoin est,

    JC PUJOL

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s