Le lancement du projet ZoRRO

Le projet de transplantation de zostères vers l’étang de Berre par graines pour lequel je recherchais des volontaires a bien avancé depuis le 6 mars dernier (2021). Il a été autorisé par la DDTM13 et la première journée a eu lieu. Il est temps de faire un point.

Un nom de projet : ZoRRO

Le projet ayant pris vie, un nom lui a été récemment donné : ZoRRO pour Zostères le Retour Rapide comme Objectif.
Le nom ZORRO n’est pas protégé, il veut dire renard en espagnol… Et en fait il semble que l’œuvre littéraire soit suffisamment vieille pour que le personnage soit passé dans le domaine public : tout le monde peut écrire un Zorro (le justicier…). Donc aucun souci de ce côté.

Portage par l’association 8 vies pour la planète

Après un faux départ avec l’association L’Étang Nouveau, le projet a été gentiment accueilli par la jeune association 8 vies pour la planète, qui est active surtout à Saint-Chamas et ne manque pas d’idées en termes de transformation de la société locale dans le sens d’une durabilité plus importante : ateliers vélo, ramassage de déchets, Repair Café, projets de mise au point de capteurs de pollution (ambitieux travail d’ingénierie !). J’en ignore et donc en oublie sans doute. Son directeur est Damien Bonnet et son président Marc Ambrogiani.

C’est de mon point de vue une excellente association porteuse.

Acceptation du projet par le CSRPN PACA et la DDTM13

Des projets de 2017 et 2018 (portés par L’Étang Nouveau), basés sur des méthodes de bouturage, avaient été retoqués par le CSRPN PACA, mais les retours m’avaient laissé entendre que des méthodes par graines auraient plus de chance, et encore plus avec des publications scientifiques pour l’étayer.

C’est en effet ce qui est arrivé : le projet ZoRRO a reçu un « avis favorable sous condition(s) » de la part du CSRPN. Nous remercions donc M Orth du VIMS (voir cet article précédent) de nous conseiller pour copier/adapter son protocole, son renom a dû faire beaucoup pour cette autorisation.

Cette autorisation a été donnée malgré une simplification du protocole. En effet, par manque de temps, aucune solution de conservation des graines pendant l’été n’a pu être mise en place. Nous avons proposé de ramasser et de semer les graines le même jour : ramassage le matin et semis l’après-midi. Le CSRPN PACA a été prévenu de ça, sans modifier son avis en date du 22 avril.

L’autorisation de la DDTM13 est attendu semaine 21. Je l’ajouterai à cet article quand 8 vies l’aura reçu.

Rajout du jeudi 27 mai : l’autorisation préfectorale est arrivée :

Intégration et présentation aux ateliers du GIPREB

Le GIPREB, pour essayer d’atteindre les 20 mesures du rapport parlementaire sur l’étang de Berre (celui que j’ai critiqué dans cet article précédent), a créé 3 ateliers (voir ici).

Du fait du projet ZoRRO, le GIPREB a intégré 8 vies pour la planète dans son atelier n°3 : Gestion des milieux naturels et aquatiques au sein de l’étang et de sa périphérie. Cet atelier est le seul directement animé par le GIPREB.

Une réunion de cet atelier a eu lieu (en visioconférence, COVID oblige) le 17 mai 2021 avec les zostères à l’ordre du jour. Damien Bonnet (je travaillais au lycée à cette heure-là) a pu présenter le projet ZoRRO avec un diaporama préparé pour l’occasion. Vous trouverez ci-dessous notre diaporama et le compte rendu de la séance.

Première journée du projet, estimation de la maturité des graines et formation des bénévoles

Pour cette première année, une des difficultés était d’anticiper la période de maturité des graines et en plus d’être prêts à cette date.

Pour cela j’ai jugé préférable d’anticiper plutôt un peu trop que de prendre le risque de laisser passer la date. De ce fait, alors que les dates imaginées étaient au départ les dimanches 30 mai, 6 juin et 13 juin, la première journée a été avancée au 23 mai après avoir vu, avec une amie agrégée de biologie, quelques épis un peu mûrs le jeudi 20 mai.

Le dimanche 23 mai 2021 a donc eu lieu la première journée.

A 9h le soleil était absent et le vent frais, mais 15 récoltants sont venus (dont une belle délégation de la section aviron de l’ANOI, merci à eux).

9h – rassemblement au débarcadère du bout de la darse conchylicole de Port-Saint-Louis-du-Rhône, dans le vent frais…

ramassage au « loin » (50m du lieu de rassemblement)
Ramassage au plus près, où les graines ont été jugées plus avancées en maturité (et l’eau plus chaude)
deux récoltants-type, avec des équipement bien différents. La récolte a été maigre et écourtée (arrêtée vers 11h00), du fait de la maturité insuffisante de la majorité des épis… et de la faible température.
L’après-midi à Figuerolles (lieu de semis) le temps s’était beaucoup amélioré.
Les graines ont été écossées, ce qui a pris beaucoup de temps malgré le faible nombre de graines, mais peut-être était-ce là encore le fait d’une maturité insuffisante. L’écossage est un point à questionner ou à améliorer…
Les épis les plus mûrs ramassés le 23 mai ressemblaient à ça…
Les graines écossées étaient vertes et tenaient dans le fond de 6 verres. beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat assez maigre. Mais c’était un début et beaucoup de bénévoles se sont formés et verront certainement la différence avec des graines plus mûres les semaines suivantes…
Mise à l’eau pour le semis. Au second plan on voit les taches de zostères naines de la plage de Figuerolles
Les semis a eu lieu en juste 6 points, tous alignés sur 1 m de fond, à côté des zostères naines
Les graines étaient légèrement plus denses que l’eau de l’étang (23 g/L).
Libérée sur 1m de fond, les lots d’une centaines de graines ont diffusé, avec le courant, sur quelques m2

Ainsi ce 23 mai, première journée de ramassage/semis, seulement une faible proportion de graines étaient matures. Cette proportion sera sans doute plus grande le 30 mai ou le 6 juin (voire le 13…). C’est très bien d’avoir commencé plutôt en avance, car de nombreux bénévoles verront ainsi comment évoluent les épis sur cette période, et jugeront plus rapidement des épis qu’ils peuvent ramasser ou non…
Seulement quelques centaines de graines (vertes) ont pu être écossées et semées… mais elles l’ont été !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s