Quelques nouvelles des zostères de l’étang – oct 2021

En cette fin octobre 2021 je suis en train de réfléchir à ZoRRO 2, la suite de notre opération de réintroduction des zostères marines dans l’étang de Berre commencée cette année 2021.

Pour cela il semblait nécessaire de faire un point sur l’état des herbiers de zostères naines et des 4 taches de zostères marines actuellement présentes dans l’étang. Les conditions de vent de ces jours derniers ont permis de sortir le drone et celle de l’eau de faire des images sous-marines, même si un récent (et important) turbinage de la centrale EDF de St Chamas a limité la visibilité sur la côte d’Istres.

En cette fin octobre 2021, on peut néanmoins être très optimiste

  • sur la colonisation naturelle par les zostères naines, actuellement très rapide
  • sur la réussite d’opération de transplantation de zostères marines par rhizome (la pertinence de cette méthode étant encore en discussion avec les scientifiques).

À noter que les résultats des semis de graines effectués en juin 2021 sur Figuerolles dans le cadre de ZoRRO1 ne seront visibles que l’an prochain… en cas de réussite !

Figuerolles (Martigues -St-Mitre)

Je suis allé à Figuerolles le mercredi 27 octobre 2021. Les conditions étaient idéales pour le drone et même en plongée pour voir les zostères marines. Vous pourrez comparer avec d’anciennes vidéos, notamment celle-ci, qui faisait le point en avril 2020 ou avec les photos de cet autre article de 2019 (au sortir de la crise dystrophique). Les zostères marines ont bien grandi depuis 2020 !

Je rajoute une photo de la tache la plus grande (celle la plus proche de la côte), car la page d’accueil du blog a besoin d’une image…

Varage et Le Ranquet (Istres)

Pour Le Ranquet, si on veut comparer à 2020, on retournera à cet article déjà cité plus avant. Pour Varage, c’est dans cet autre.
Quant à la tache de zostères marines de la côte rocheuse, j’en parlais déjà dans cet article, mais les images de cette fin octobre 2021 ne permettent guère de comparer, tout juste de vérifier que cette tache est toujours bien vivante !

Une photo de la zostère d’Istres prise quelques jours plus tard, avec pour donner l’échelle, deux jeunes cyclotouristes allemandes habituées aux eaux froides (eau à 13°C)…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s